Naturanda

+34 654 871 750 +34 955 220 543 info@naturanda.com 8h-22h

Le Lézard de la Cathédrale

Le crocodile sur le toit du Patio de los Naranjos

Dans la cour des Naranjos, dans le complexe de la cathédrale de Séville, suspendue à l’une des vieilles poutres de bois du plafond, on peut observer quelque chose de surprenant : trois objets…

Une morsure de cheval de taille considérable, un bâton de marche et un crocodile grandeur nature…

Pourquoi y a-t-il un crocodile sur le toit du Patio de los Naranjos ?

C’est à Séville, en 1260, que le sultan d’Égypte a appris la puissance du royaume de Castille après la reconquête chrétienne et a envoyé une ambassade auprès du roi Alphonse X « Le Sage ». La suite, outre le fait de renforcer les liens d’amitié, avait un autre objectif : demander la main de la princesse Berenguela.

À cet effet, de nombreux cadeaux ont été offerts à la Cour de Séville, allant de tissus riches et colorés, de défenses d’éléphant (ivoire) ou d’animaux sauvages…, parmi lesquels un crocodile un peu sociable qui a raté son petit morceau de Nil.

Alfonso X refusa de donner la main de Bérenguela au sultan avec la plus grande courtoisie pour ne pas offenser ce puissant seigneur. À Séville, le crocodile restait, et il ne savait pas très bien quoi en faire, alors il se coucha dans une des piscines de l’Alcazar.

Avec le temps, le crocodile est mort et on a décidé d’embaumer cet animal. Son corps a été suspendu dans le Patio de los Naranjos de la Cathédrale, à côté de lui le morceau ou le frein de la girafe.

Finalement, l’ambassadeur du royaume de Castillo rentra en Égypte et rendit le bâton de commandement ou l’insigne représentant le roi qui s’était pendu avec les deux précédents en mémoire de ces visiteurs venus de si loin avec des intentions si agréables.

Visitez Séville